De passage à Paris il m’a été possible de visiter l’exposition gratuite de l’art de Naoki Urasawa ! Un auteur de mangas qui est incontournable.

Je dois avouer que je n’ai jamais été un grand fan des mangas. J’en avais essayé quelques uns comme par exemple Hunter X Hunter. Je n’avais pas du tout accroché, je tombais toujours sur des histoires de jeunes adolescents voir limites gamins qui allaient sauver le monde et souvent voyaient des morts partout… J’exagère à peine. Et très peu pour moi les personnages tous typés occidentaux avec une culture Japonaise, je ne comprenais pas le concept.

Ceci étant dit, je suis rentré dans cette exposition vraiment avec un a priori tout en me disant pourquoi pas allons voir cet artiste très connu que je ne connais pas du tout ! Et en plus c’était gratuit ! En effet, l’exposition se passait à l’hôtel de ville de Paris qui héberge toujours des expositions gratuites. Donc aucune raison de ne pas essayer de s’y intéresser.

 

Exposition-Paris-Naoki-Urasawa

Exposition Paris – Naoki Urasawa

La petite fille sur une de ces affiches qui nous a accueillis, me disait “Je t’attendais”. Peut-être que pour vous cette petite fille est une référence, pour moi pas du tout comme vous l’aurez compris. 

Une exposition accueillante, simple et intéressante

Et pourtant cette petite fille avait bien raison. Cette exposition m’a réellement conquis. Vous allez directement à l’essentiel de l’artiste. Les couloirs ont leurs murs tapissés des œuvres de l’artiste Naoki Urasawa. Vous croiserez parfois quelques figures clés des mangas de l’artiste. 

 

Exposition-Paris-Naoki-Urasawa-20th-century-boys

Exposition Paris Naoki Urasawa – 20th Century Boys

Vous ne croiserez pas juste quelques planches de dessin mais bien toutes ses œuvres avec leurs premières pages ou leur premier chapitre. Monster, Pluto, 20th Century Boys, Pineapple Army, Master Keaton, Happy!, Billy Bat… ses œuvres sont bien présentes très bien présentées. Quelques planches de dessin originales sont aussi au rendez-vous. Il m’avait alors été possible de constater comment Naoki Urasawa avait pensé ses personnages.

Cette exposition m’a donné un autre regard sur le monde des mangas. J’étais trop bête à l’époque avec mes préjugés, finalement il y a aussi des mangas thriller pour adultes qui sont aussi bons qu’un bon polar, les images en plus. Il n’est jamais trop tard pour changer d’avis 🙂 Si vous désirez en savoir plus sur Naoki, il y avait également une salle de projection avec ses explications. Vraiment une exposition bien ficelée qui allait au cœur des œuvres de l’artiste, sans une tonne de blablas inintéressants. Intéressant aussi de voir les inspirations très marquées de l’auteur vers des succès de Disney ou d’autres comme Astro le petit robot 😀 

Exposition-Paris-Naoki-Urasawa-planches-dessin

Le choix d’une série de mangas

Je me suis donc lancé dans le choix d’une de ses séries de mangas. Conseillé par un ami expert 🙂 J’ai donc choisi la série Pluto, dans le style thriller pour adulte. Et j’ai donc commencé la série. J’avoue accrocher. C’est prenant, intéressant, intriguant, attachant… cela se lit facilement pour un novice comme moi. Et donc je vais me finir cette série de 8 mangas pour vite passer à une autre série de l’auteur. Monster ? Ma chère et tendre qui adore lire, mais n’avais jamais été initiée aux mangas a commencé Pluto et l’a terminée en moins de deux. Elle avait accroché également.

Bien qu’au départ on aurait pu croire que cette expo était plutôt (Pluto ?) pour les fans, finalement elle a su m’aider à poser un regard différent sur cet univers des mangas et cet artiste nous a convaincus. Nous étions donc repartis avec l’intégrale de Pluto et également une affiche spéciale de l’exposition à encadrer. Donc l’expérience manga ne fait que commencer pour moi ! Malheureusement pour vous chers lecteurs j’ai découvert cette exposition gratuite de l’art de Naoki Urasawa un peu trop tard car elle se finissait le 31 mars. 😀 Mais si vous hésitez encore à lire cet artiste, n’hésitez plus et franchement foncez cela en vaut le détour !

Signé, un ex-anti-mangas ! 🙂